Bienvenue sur le site de la Fête Historique des Louches Election de la Seigneurie de Comines Marché médiéval dans le jardin public Défilé des allumoirs Jet des Louches pour enfants Cortège Historique Jet des Louches
Election de la seigneurie de Comines
Samedi 30 Septembre 2017
Marché médiéval au jardin public
Samedi 7 Octobre de 14h à 21h
Dimanche 8 Octobre de 10h à 18h
Défilé des allumoirs
Samedi 7 Octobre 2017
de 19h00 à 20h00
Jet des louches pour enfants
Samedi 7 Octobre 2017
suite au défilé des allumoirs
Cortège historique
Dimanche 8 Octobre 2017
de 15h00 à 17h00
Jet des louches
Dimanche 8 Octobre 2017
vers 17h00
Vous êtes ici :
//
//
Cortège historique

Les Louches dans la Tourmente - Cortège historique

Après avoir dignement fêté le cinquantième anniversaire de la Confrérie de la Franche Louche en 2014, ce sont cette année les heures sombres de Comines que le Comité de la Fête des Louches se propose de nous faire revivre en quelques tableaux.

Tableau 1 - Les invasions normandes

A peine constitué, le royaume dut faire face au danger normand et ses hordes de pirates scandinaves qui, en remontant le cours des rivières, ravageaient le pays. La plus forte invasion eut lieu de 879 à 883. C'est alors qu'ils se répandirent dans la vallée de la Lys, multipliant les désastres de Gand à Warneton.

En 882, Comines ne put échapper à leur fureur dévastatrice. La population affolée dut chercher refuge dans les bois, laissant l'assaillant voler, détruire et incendier...

Tableau 2 - Burchard

En 1085, notre sire suivit le comte Robert dans son pèlerinage en terre sainte avec d'autres seigneurs. C'est en 1096 que Burchard partit pour la croisade. L'expédition prit la mer pour rejoindre les armées de Godefroy de Bouillon en Bithinie l'année suivante. Nous connaissons le succès de ces armées qui entrèrent dans Jérusalem le 15 juillet 1099.

Tableau 3 - Azincourt

Jean 1er de Comines fut un personnage considérable et fut un chevalier de grand renom. La guerre de Cent Ans fait rage… en 1415, Jean participe à la bataille d'Azincourt où il est fait prisonnier avec son frère Colard. Pour recouvrer la liberté, il dut promettre de verser une énorme rançon. Nous célébrons cette année le 600ème anniversaire de cette bataille.

Tableau 4 - La franche foire

En 1454, Comines est une fois de plus ravagée par un incendie qui ruine complètement son commerce. Jean II de la Clyte participe à la reconstruction de la ville. En 1456, il reçoit du duc de Bourgogne l'autorisation d'ouvrir une franche foire pour relancer l'artisanat et l'économie locale.

Tableau 5 - L'armée de Louis XIV se bat sur la Lys

La paix ne pouvait régner qu'à titre précaire dans une europe divisée. En 1635, la France déclare la guerre à l'Espagne. En 1636, l'empire défie a France. Le principal objectif de Louis XIV, la conquête des provinces belges, sera partiellement atteint après plusieurs campagnes qui, de 1645 à 1713, soumettront la région aux passées et repassées de la soldatesque et y fixeront le siège de toutes les calamités. Le contrôle du passage de la Lys et la possession du château font entrer Comines dans le plan des armées.

Tableau 6 - Le traité d'Utrecht

L'occupation étrangère, marquée par mille désordres journaliers, se prolongera jusqu'au traité d'Utrecht, signé en 1713, qui rétablira la frontière sur la Lys. La France devra abandonner la châtellenie d'Ypres. Au terme du dernier traité, l'Espagne perd toute souveraineté sur les Pays Bas catholiques qui ont cédés à l'empereur. La frontière sépare alors Comines-Autriche de Comines France.

Tableau 7 - Napoléon

En 1792, la France déclare la guerre à l'Autriche. En 1795, après sa victoire, elle décide d'annexer la Belgique. Dès lors, la loi française régit le pays. Comines est française, même si les deux entités Comines-Nord et Comines-Sud, subsistent. Comines est réunie pour célébrer les fêtes républicaines, les victoires militaires et les grandes dates du règne de Napoléon. Comines sera à nouveau séparée avec la chute de l'empire.

Tableau 8 - 1915 - Comines occupée

Le 1er août 1914, la cloche de Comines France donne le signal des prémices de la tragédie à l'instant où est placardé l'ordre de mobilisation générale par le gouvernement français. Le danger de voir le front des batailles atteindre la vallée de la Lys se précisa en octobre. La ville est occupée et sert de base arrière au front. Les bâtiments publics sont transformés pour divers usages, la piscine est vidée et convertie en lazaret (hôpital). Comines restera occupée pendant une grande partie du conflit.

Tableau 9 - La tradition de nos jours

Chaque année, le deuxième dimanche d'octobre, Comines est envahie par une foule importante. On dit même qu'à l'occasion de la Fête des Louches, la population cominoise est multipliée par deux. Mais il s'agit là d'envahisseurs beaucoup plus joyeux, tous désireux de participer à la fête. Après la Damoiselle de Comines et ses dauphines, le héraut d'armes et Messire de Comines, c'est le char du Comité qui conclura le grand cortège. Et pour chacun des envahisseurs, ce sera le moment d'attraper les cuillères avant de participer au jet des Louches traditionnel sur la Grand'Place.

Parcours : Rue de la Gare - Rue du Faubourg - Rue du Fort - Pont frontière - Rue du Pont - Grand'Place - Rue d'Hurlupin - Avenue de Versailles - Place de la Gare - Avenue Leclerc - Rue Gambetta - Rue de Quesnoy - Rue de la République - Grand'Place. » Toutes les infos pratiques.