Bienvenue sur le site de la Fête Historique des Louches Election de la Seigneurie de Comines Marché médiéval dans le jardin public Défilé des allumoirs Jet des Louches pour enfants Cortège Historique Jet des Louches
Election de la seigneurie de Comines
Samedi 05 Octobre 2019
Marché médiéval au jardin public
Samedi 12 Octobre - 14h à 21h
Dimanche 13 Octobre - 10h à 18h
Défilé des allumoirs
Samedi 12 Octobre 2019
de 19h00 à 20h00
Jet des louches pour enfants
Samedi 12 Octobre 2019
suite au défilé des allumoirs
Cortège historique
Dimanche 13 Octobre 2019
de 15h00 à 17h00
Jet des louches
Dimanche 13 Octobre 2019
vers 17h00
Vous êtes ici :
//
//
Cortège historique

Artisanat et Industrie - Cortège historique

Le destin de notre cité est depuis toujours intimement lié au développement de son artisanat et de son industrie. Comment ne pas rendre hommage à tous ces entrepreneurs, ces ouvriers qui ont œuvré à la renommée de Comines à travers les âges ? Tous ces petits ateliers installés dans les rues de la ville, mais aussi les usines, les grandes entreprises qui ont fait travailler la population locale, font partie intégrante de notre patrimoine local.

Ouverture

Musique : Royale Fanfare Communale de Huissignies (Belgique).

Tableau 1 - La cloche des tisserands

Au XIVème siècle, le seigneur Hellin règlementa l'industrie drapière. En 1359, il permit l'installation d'une cloche pour sonner le commencement et la fin de la journée de travail. Dès cette époque, l'échevinage, qui possédait une halle aux draps, éleva le beffroi destiné à protéger ses chartes et abriter la cloche des tisserands.

Musiques : Trommelfluit (Brugge, Belgique) ; Le carillon Reine Fabiola.

Tableau 2 - La Franche Foire, 1456

Comines, victime d'un grave incendie, a du mal à se relever de ses cendres. En 1456, Jean II de la Clyte obtient du duc de Bourgogne Philippe le Bon l'autorisation de créer une franche foire pour vivifier l'artisanat et le commerce local. Cette foire a vu s'instaurer le curieux jet de louches dont la tradition se perpétue aujourd'hui.

Musiques : La Marotte ; Edelweiss (Heerlen, Pays-Bas).

Tableau 3 - Meuniers et boulangers

La vie agricole se développa autour de Comines, s'entourant de moulins à vent et, le long de la Lys, de moulins à eau. Moulins à huile ou à farine, ils étaient fournis par la production locale. Cette belle farine servait surtout pour la fabrication du pain et les maîtres boulangers se répandaient dans la cité.

Musique : La Venettienne (Venette, Oise).

Tableau 4 - 1719, Philippe HOVYN, la manufacture du ruban

De l'artisanat du ruban à son évolution industrielle, il a fallu qu'un Yprois, Philippe Hovyn vint installer la première rubanerie à Comines en 1719. Son exemple fut largement suivi et se développera très vite. Tout autour se créèrent d'autres industries dont la teinturerie du fil. Cela permit de faire évoluer la fabrication vers celle du ruban de couleur ou à rayures.

Musiques : Passchendaele 1917 Pipe Band ; Echasseurs.

Tableau 5 - L'énergie à Comines

En 1907, l'énergie électrique arrivait à Comines via une centrale construite à Wasquehal qui fut détruite pendant la guerre 14-18. En 1919, E.E.N.F. décida de construire une nouvelle centrale sur Comines le long de la Lys, mise en service en 1922 sous le nom de Comines I. Déclassée en 1952 et définitivement fermée en 1962, elle sera démantelée de novembre 1986 à septembre 1987.

Musique : Harmonie des mineurs de LALLAING (Nord).

Tableau 6 - La tradition de nos jours

Sous le regard attentif de Grande Gueuloute, P’tite Chorchire et de Messire, une foule se presse autour du char du comité pour attraper le fameux trophée Cominois, LA LOUCHE.

Musiques : Société Philharmonique de LINSELLES (Nord) ; Musique des Cadets de Marine de LIÈGE (Belgique).

Parcours du cortège

Départ de Belgique : Rue de la Gare - Rue du Faubourg - Rue du Fort - Pont frontière.

Puis en France : Rue Maréchal Foch - Grand Place - Rue d'Hurlupin - Place du Général de Gaulle - Rue Gambetta - Rue de Quesnoy - Rue de la République - Grand Place. » Toutes les infos pratiques.